La force et l'universalité de la sphère



Au Costa Rica, qu'on se le dise, ils aiment bien les sphères. Il faut dire que c'est un de leurs seuls vestiges archéologiques : les pétrosphères du Costa Rica.

Ce sont de grosses boules de pierre de diamètre variable, d'une taille de petit chien à une taille de taureau.

Elles sont maintenant classées UNESCO, notamment parce qu'il en reste encore en place sur un site archéologique de certaine valeur.

So, balls. Costa Rica has one thing left from the ancient past : huge rock balls. « Petrospheres ». They are now preserved, and have a lot of influence on the local culture and decoration.

Jorge Jiménez Deredia est une star nationale au Costa Rica, c'est un sculpteur notamment formé en Italie qui a un bon CV pour un sculpteur : il a été jusqu'à travailler dans la basilique Saint Pierre de Rome pour poursuivre le travail de Michel Ange, rien que ça.

Jorge Jiménez Deredia is a national star in Costa Rica, because he's a world-reknowned artist. He has been very influenced by spheres, and displays for the first time his work in Costa Rica this month.

En 2019, il expose pour la première fois au Costa Rica, dans la promenade du centre ville, et son sujet est : « La force et l'universalité de la Sphère ».

(On doit vous préciser que tout son travail même avant cette exposition était plutôt circulo-sphérique, et cosmico-transmutationnel de la maternité.)

Sans transition, le jeu !

Antoine y Coraline